Sommaire

Coudre un pantalon

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Trop long, trop étroit, mal coupé… Coudre un pantalon soi-même est parfois plus simple que de trouver le bon pantalon dans les rayons des magasins. Pour transformer un coupon de tissu en vêtement sur-mesure, il suffit d’un bon patron et d’un minimum de patience ! Découvrez comment coudre un pantalon et apprivoiser la couture maison.

1. Choisissez le tissu pour coudre un pantalon

Le pantalon est soumis au mouvement des jambes, à la position assise et aux frottements de la marche. Son tissu doit donc être à la fois souple et résistant, confortable et adapté à son patron. Si vous hésitez, demandez conseil dans un magasin de tissu ou suivez les quelques conseils suivantes.

  • La facilité de couture : si vous débutez, choisissez un coton souple ou une viscose, faciles à coudre et à manipuler. Il en existe un grand choix, unis ou à motifs. Vous obtiendrez un pantalon d’été léger. Évitez les tissus trop élastiques, comme le jersey, ou qui glissent, comme la soie, difficiles à travailler.
  • Le style : pour un pantalon habillé, visez les satins, taffetas, crêpes ou velours. Pour un pantalon de jour, préférez la toile, le lin, le denim et tous les cotons. Notez que si le lin peut paraître élégant, sa rapidité à se froisser en fait plutôt un pantalon décontracté. Le molleton ou le jersey conviennent aux pantalons d’intérieur.
  • Le confort : un minimum d’élasthanne garantit le confort d’un pantalon mais cette même élasticité lui vaut de se déformer plus vite, en particulier aux fesses et genoux. Les tissus dotés de 1 % d’élasthanne forment un compromis idéal. Faites attention également au toucher : certains lainages peuvent irriter la peau et nécessiter une doublure.
  • La saison : pour un pantalon d’hiver, optez pour le velours côtelé ou milleraies, le denim, le drap de laine, le tweed… En été, préférez les cotons légers, lins et viscoses pour des pantalons souples.
  • La durabilité : la plupart des tissus de soirée exigent un entretien méticuleux, souvent assorti d’un lavage à la main. Pensez à vous renseigner à l’achat auprès du vendeur ou à lire attentivement la description quant aux conditions de lavage et d’entretien.
  • Les performances : certains tissus sont absorbants, d’autres imperméables, d’autres encore respirants, isolants… Si l’usage de votre pantalon nécessite des qualités particulières, explorez ce type de caractéristiques !

2. Déterminez les bons accessoires pour coudre un pantalon

Pour coudre un pantalon soi-même sans difficultés, il est essentiel de prévoir les bons accessoires. Adaptez-les, avant tout, au tissu choisi, en fonction de son épaisseur et de sa fragilité.

  • Les épingles : choisissez des épingles à tête fine et accordez leur épaisseur au tissu. Un denim nécessite des épingles plus épaisses ; une soie réclame des épingles ultrafines et un épinglage minimal car il est susceptible de laisser des marques de trous.
  • Le fil : là encore, choisissez un fil adapté au tissu. Une viscose exige un fil plus fin qu'un denim, par exemple. Renseignez-vous en mercerie ou sur Internet une fois le tissu choisi. Vous risqueriez de voir le fil casser à la couture s'il est inadapté.
  • L'aiguille de machine à coudre : indispensable pour coudre un pantalon sans difficulté, l'aiguille de la machine doit elle aussi être adaptée au tissu choisi. Il existe des modèles spécial denim ou jersey et des tailles variées. Plus le tissu est épais, plus l'aiguille doit l'être pour éviter de casser ; plus le tissu est fin, plus l'aiguille doit l'être pour éviter de laisser des marques.
  • Les ciseaux : couper du denim avec des ciseaux de bureau demande autant de temps que d'efforts ! Prévoyez une bonne paire de ciseaux de couture, de grande taille, pour découper le tissu. Accompagnez-les d'une paire de petits ciseaux pour couper les fils.
+++

3. Choisissez le patron pour coudre un pantalon

Coudre un pantalon demande d’aborder quelques points techniques très précisément. Il est donc essentiel de choisir un patron de qualité ou déjà testé, à moins de le réaliser une première fois avec un tissu peu coûteux pour éviter les déconvenues (c’est ce qu’on appelle « faire une toile »). Vous en trouverez un grand nombre en téléchargement sur Internet, gratuits ou payants.

  • La principale difficulté du pantalon est la fourche, la couture en « U » reliant les deux jambes. Si le patron n'est pas bon au commencement, la couture sera difficile et le résultat inconfortable ou peu élégant.
  • Si vous réalisez un pantalon pour la première fois, méfiez-vous également de la ceinture. Une ceinture coulissée peut être simple mais une ceinture rapportée et boutonnée exige une braguette, bien plus compliquée à monter.
  • De la même façon, un pantalon doté de poches plaquées ne présente que peu de difficultés, tandis que des poches italiennes, cavalières, passepoilées ou fendues sont beaucoup plus complexes.
  • Pour débuter en couture, les patrons de pantalon les plus simples sont les pantalons à ceinture élastiquée, à réaliser par exemple en viscose imprimée pour l'été ou en molleton pour l'hiver.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

4. Préparez les pièces du pantalon

Si la découpe des pièces du pantalon dépend du patron choisi, il existe cependant quelques règles communes.

  • Placez la hauteur de jambe en droit fil, parallèle à la lisière du tissu. Par conséquent, le métrage de tissu nécessaire est toujours, au minimum, équivalent à la hauteur de jambe.
  • Comptez 1 cm de valeurs de couture tout autour de chaque morceau et 2 cm pour l'ourlet des chevilles, si le patron ne les prévoit pas. Pour cela, vous pouvez soit modifier votre patron soit l’épingler sur le tissu et dessiner les coutures autour à l'aide d'une craie.
  • Si vous avez choisi de faire un patron vous-même à vos mesures ou d'en adapter un, comptez en moyenne 2,5 cm de valeur d'aisance par demi-jambe.
  • Découpez chaque morceau du pantalon selon les instructions du patron. Pour un pantalon de base sans taille rapportée, coupez 1 devant et 1 dos sur le tissu plié en deux, pour obtenir deux pièces de chaque.
  • Marquez les repères si besoin : coupez des crans de 0,5 mm à l'emplacement des éventuels pinces ou plis, notamment.
  • Surfilez les bords de chaque morceau au point zigzag ou à la surjeteuse avec un fil de couleur assorti au tissu choisi.

5. Assemblez les jambes du pantalon

Une fois les pièces préparées, assemblez tous les morceaux des jambes de pantalon en fonction du patron choisi. Sur un patron basique de pantalon à taille élastique non rapportée, cette étape n’existe pas !

Faites le montage de chaque jambe

La première étape est de faire le montage de chaque devant et de chaque dos du pantalon.

  • Piquez les empiècements en assemblant les différents morceaux de tissu composant un devant de jambe ou un dos de jambe.
  • Piquez les pinces.
  • Préparez les plis à l’aide du fer à repasser et épinglez-les.
  • Cousez les poches s’il y en a.
  • Préparez la braguette.

Piquez les jambes du pantalon

Il n'existe pas une mais plusieurs techniques pour assembler les jambes d'un pantalon. Si vous avez déjà la vôtre, inutile de la changer ! Dans le cas contraire, procédez comme suit.

  • Positionnez un devant de jambe contre un dos de jambe, endroit contre endroit.
  • Épinglez chaque côté des jambes.
  • Piquez les côtés extérieurs, de la taille à la cheville, puis les côtés intérieurs, de l'entrejambe à la cheville, pour chaque jambe. Piquez à 1 cm du bord au point droit en commençant et en terminant par un point d'arrêt.
  • Ouvrez les coutures et repassez-les.

6. Piquez la fourche du pantalon

C’est l’étape délicate. Soyez patients et précis dans votre couture au risque d’obtenir un pantalon inconfortable.

  • Retournez une jambe, pour que l’endroit soit à l’extérieur. Glissez-la dans l’autre jambe, pour que l’endroit soit contre l’endroit, l’entrejambe contre l’entrejambe, la taille contre la taille, etc.
  • Épinglez la fourche, de la taille devant à la taille dos, en passant par l’entrejambe. Pensez à bien épingler les coutures ouvertes. Si votre pantalon compte une braguette, faites bien attention à la laisser ouverte !
  • Piquez la fourche à 1 cm du bord, au point droit, en commençant et en terminant par un point d’arrêt.
  • Retournez le pantalon et repassez la fourche, puis essayez-le pour vérifier la taille et la coupe.

7. Faites les finitions du pantalon

Une fois les deux jambes assemblées, il ne reste que les finitions : ceinture et ourlets pour les plus simples ; braguette, ceinture et ourlets pour les plus complexes.

  • Piquez la braguette si besoin.
  • Préparez et piquez la ceinture, selon le patron choisi.
  • Piquez la boutonnière si besoin.
  • Préparez et piquez les ourlets des chevilles, avec ou sans revers.
  • C’est terminé !
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Matériel nécessaire pour coudre un pantalon

Imprimer
Aiguille à coudre

Aiguille à coudre

Moins de 1 €

Ciseau de couturière

Ciseau de couturière

À partir de 15 €

Craie

Craie

À partir de 1 €

Fer à repasser

Fer à repasser

À partir de 40 € environ

Fil à coudre

Fil à coudre

Environ 2 €

Machine à coudre

Machine à coudre

À partir de 160 € ou à partir de 5 € la journée en location

Mètre de couturière

Mètre de couturière

À partir de 3 €

Tissu

Tissu

À partir de 4 €

Ces pros peuvent vous aider