Comment fabriquer une bouillotte sèche

Sommaire

Comment fabriquer une bouillotte sèche

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Fabriquer une bouillotte sèche plutôt que de miser sur la bouillotte classique est une solution économique et pratique, aussi bonne pour la planète que pour les courbatures. Qu’elle se garnisse de noyaux de cerise, de riz ou de haricots, la bouillotte sèche apaise, réchauffe, décore… et se coud en quelques minutes, débutant ou pas !

Une bouillotte sèche, contrairement aux bouillottes remplies d’eau bouillante, est remplie de graines : céréales, légumineuses, ou l’incontournable bouillotte en noyaux de cerises. Sa texture s’apparente à celle des coussins à billes.

  • Elle se chauffe au micro-ondes et restitue la chaleur plus longtemps.
  • Elle peut prendre n’importe quelle forme : rectangulaire, tubulaire, arrondie, carrée…
  • Elle se fabrique facilement, est écologique et économique.
  • Parce qu’elle s’applique sur la peau sans brûler et s’adapte à la forme du corps, elle est fréquemment utilisée pour soulager les douleurs, contractures et tensions.
  • Elle est plus adaptée en présence d’animaux ou d’enfants en bas âge : elle explose rarement, et même si la housse se déchire, les risques de brûlures restent très faibles tandis que l’ingestion des graines est sans danger, la garniture étant organique.

Voici comment fabriquer une bouillotte sèche étape par étape.

Zoom sur les matériaux pour une bouillotte en noyaux de cerise et alternatives

Le choix des graines de la bouillotte sèche

Pour la garniture de votre bouillotte sèche, les noyaux de cerises sont la solution la plus connue, mais plusieurs choix sont en fait possibles, à tous les prix.

La garniture la plus utilisée est le riz, facile à trouver et économique, et les noyaux de cerise qui massent les zones douloureuses et conservent bien la chaleur. Une bouillotte en noyaux de cerise offre une texture plus dure qu’une bouillotte en graines de lin, par exemple, mais chauffe mieux et plus longtemps. Sa fabrication revient par contre à plus cher.

Afin de faire votre choix, prenez en compte le prix, la taille, la capacité à garder la chaleur et le confort de chaque graine. Plus les graines utilisées sont petites, plus la bouillotte est souple et malléable, et plus la chaleur s’évapore vite.

Dans tous les cas, choisissez des graines sèches (pas de pois chiches en boîte !). Si vous optez pour les noyaux ou pépins, ils doivent être parfaitement nettoyés et séchés.

  • Céréales : riz, orge, blé…
  • Légumes secs : haricots secs, lentilles, pois chiches…
  • Noyaux et pépins : noyaux de cerise, pépins de raisin…
  • Petites graines : graines de courge, de tournesol, de lin…

Le choix du tissu pour votre bouillotte en noyaux de cerise

Le tissu de votre bouillotte sèche doit pouvoir contenir les graines, mais aussi préserver la chaleur… et y résister.

  • Préférez, en règle générale, un tissu résistant au tissage serré, afin que les graines ne s’en échappent pas, ne le percent pas, ne piquent pas et ne brûlent à travers.
  • Privilégiez les matières naturelles qui résistent à la chaleur : coton, lin, chanvre…
  • Si vous optez pour un tissu fin, réalisez une housse supplémentaire pour votre bouillotte, avec la même technique que pour faire une housse de coussin en portefeuille : elle isole, conserve la chaleur plus longtemps et se lave en machine, détail indispensable si la bouillotte est appliquée à même la peau. Vous pourrez également choisir des tissus plus variés, du tricot à la laine polaire !

1. Choisissez la forme de votre bouillotte sèche

Pour la forme de votre bouillotte, tout est possible : réfléchissez à l’usage que vous pensez faire de la bouillotte, et à votre niveau de couture.

  • Pour plus de simplicité, préférez les formes géométriques, adaptées à tous les usages et plus faciles à coudre.
  • Si vous souhaitez plutôt utiliser votre bouillotte pour vous réchauffer, choisissez une forme carrée, ou un grand rectangle, afin de l’appliquer sur une plus grande surface.
  • Si votre bouillotte est destinée à soulager la douleur et apaiser les contractures, préférez une forme rectangulaire, fine et allongée : vous la glisserez plus facilement en bas du dos ou sur la nuque.

2. Préparez votre bouillotte sèche

Pour fabriquer une bouillotte en noyaux de cerise ou autre :

  • Commencez par choisir les dimensions de la bouillotte finie.
  • Dessinez cette forme sur du papier si vous souhaitez faire un patron, ou directement sur le tissu, en respectant les angles droits.
  • Ajoutez 1 cm de valeur de couture tout autour.
  • Coupez le tissu en deux épaisseurs.
  • Placez les deux morceaux endroit contre endroit, et épinglez-les en plaçant les épingles perpendiculaires aux bords du tissu.
  • Tracez un repère sur un côté pour savoir où arrêter la couture : prévoyez une ouverture de 3 à 5 cm en moyenne, selon la grosseur des graines choisies.

3. Réglez la machine à coudre

Choisissez une aiguille et du fil à coudre adaptés à votre tissu. Pour la plupart des ouvrages, une aiguille de 80 suffit, avec un fil polyester ou coton.

  • Réglez la machine à coudre sur un point droit classique.
  • Ajustez la tension du fil si besoin.
  • Placez le tissu sous le pied presseur et plantez l’aiguille dans un angle, à l’aide du volant.
  • Abaissez le pied presseur.
Lire l'article Ooreka

4. Piquez la bouillotte sèche

  • Piquez les 2 morceaux de tissu à 1 cm du bord, sur 3 côtés (ou deux avec un pli tissu).
  • Arrêtez-vous au repère prévu, et terminez par un point d’arrêt.
  • Coupez les angles, excepté celui qui n’est pas cousu. Faites attention à ne pas couper trop près : laissez 2 mm entre les ciseaux et la couture, environ.

5. Remplissez la bouillotte de noyaux de cerise… ou autres

À l’aide d’un entonnoir, remplissez la bouillotte des graines choisies.

Ne remplissez pas à ras bord : la garniture doit pouvoir bouger un minimum pour rester confortable.

Épinglez l’ouverture en position fermée.

6. Fermez la bouillotte sèche

Si vous débutez, piquez simplement l’ouverture à la machine à coudre, à 1 ou 2 mm du bord, en commençant et en terminant par un point d’arrêt.

Si vous êtes minutieux, refermez l’ouverture à la main, à petits points, pour une fermeture invisible.

C’est terminé !

7. Personnalisez votre bouillotte sèche

Comme tout ouvrage de couture, il est facile de customiser une bouillotte en noyaux de cerise. Réfléchissez-y de préférence avant de la fabriquer : il est plus simple d’intervenir sur le tissu à plat, avant couture.

  • Ajoutez une poignée à votre bouillotte, en emprisonnant une anse de corde, ruban ou tissu dans la couture : en plus de son effet décoratif, elle vous permettra de récupérer la bouillotte facilement dans le micro-ondes.
  • Brodez, peignez ou utilisez la technique de l’appliqué pour décorer le tissu, en appliquant des motifs ou vos initiales. Évitez les perles, paillettes et autres accessoires qui supporteraient mal le micro-ondes.
Consulter la fiche pratique Ooreka
  • Si vous avez choisi de fabriquer une bouillotte sèche en longueur, ajoutez des surpiqûres à intervalles réguliers, pour éviter à la garniture de s’amasser dans un coin. Par exemple, sur une bouillotte de 10 × 30 cm, ajoutez une surpiqûre tous les 10 cm, pour obtenir trois carrés de 10 × 10.
Consulter la fiche pratique Ooreka
  • Offrez des parfums à votre bouillotte : ajoutez à la garniture quelques brins de lavande ou de romarin séchés, un bâton de cannelle ou un clou de girofle…
  • Réalisez une seconde housse, pour pouvoir en changer !

8. Utilisez sa bouillotte sèche en noyaux de cerise

Pour chauffer une bouillotte sèche, vous pouvez la poser sur un chauffage ou sur le manteau d’une cheminée, mais la méthode la plus efficace reste de la mettre au micro-ondes. Une bouillotte reste une bouillotte, même sèche : attention, donc, à ne pas vous brûler. Même si la chaleur est plus douce, il suffit de la laisser trop longtemps au micro-ondes pour risquer de se brûler en la saisissant à pleines mains. Aussi :

  • Testez votre bouillotte avec votre micro-ondes : le juste temps dépend de votre matériel, de la taille de la bouillotte et de la garniture choisie. Commencez par 30 secondes à 750 W, et ajustez au fur et à mesure, par périodes de 20 à 30 secondes.
  • Ne laissez pas les petits manipuler la bouillotte sans en avoir vérifié la température. Même après, prévoyez une housse fermée par des boutons qu’ils ne pourront pas ouvrir.

Matériel nécessaire pour fabriquer une bouillotte sèche

Imprimer
Ciseau de couturière

Ciseau de couturière

À partir de 15 €

Graines

Graines

En moyenne 13 € les 300 g

Machine à coudre

Machine à coudre

À partir de 160 € ou à partir de 5 € la journée en location

Tissu

Tissu

À partir de 4 €

Ces pros peuvent vous aider