Sommaire

Faire un patron de couture, maison et sur-mesure ? Si la technique réclame un minimum d’entraînement, les bases s’apprennent chez soi et tranquillement. Papier, crayon, règle et équerre, une bonne dose de logique et autant de patience : découvrez les essentiels pour faire un patron vous-même, du sac à la jupe !

Consulter la fiche pratique Ooreka

1. Procurez-vous le matériel adapté pour faire un patron de couture

Une règle et un crayon, vous avez. Reste à compléter avec quelques incontournables bien spécifiques : pour faire un patron de couture précis et détaillé, il est indispensable d’être équipé en fonction.

La règle japonaise, ou règle graduée

Il s’agit d’une règle en plastique transparent de 50 × 5 cm, quadrillée sur toute sa surface, en largeur comme en longueur. Elle permet notamment de tracer des valeurs de couture en une seule fois, plutôt que de relier une succession de points : il suffit d’aligner le bord du tissu sur la graduation choisie, par transparence, puis de tracer. Elle peut également servir d’équerre ou à prévoir un marquage à 45 ° pour trouver le biais d’un tissu. Elle existe en version rigide ou souple, afin de mesurer les courbes.

Le perroquet, ou pistolet

Il s’agit d’un outil en plastique transparent tout en courbes, vaguement apparenté à une forme de perroquet ou de pistolet. Il permet de tracer des courbes nettes et proportionnées bien plus facilement qu’à main levée : hanches, encolures, emmanchures, etc. Il en existe de plusieurs tailles, aux formes légèrement variables.

La roulette

Il s’agit d’une roulette à picots, dotée d’un manche. Elle permet de marquer la forme ou l’emplacement d’une pièce, d’une pince fermée, etc., à travers plusieurs épaisseurs de papier.

Le poinçon

Cette pointe en métal dotée d’un manche sert, notamment, à marquer la pointe d’une pince ou d’autres repères sur un patron.

Le scotch repositionnable

Ce scotch se pose et se déplace à volonté, sans abîmer le papier du patron de couture. Il permet de maintenir les morceaux côte à côte, de fermer des pinces ou de placer des empiècements, temporairement et sans dommages.

Le papier à patron

Dans les enseignes spécialisées, vous trouverez des rouleaux de papier spécial patron, blanc et solide, mais suffisamment transparent pour décalquer. À défaut, le papier kraft convient parfaitement ! Gare au papier de soie, en revanche, plus fragile et moins facile à manipuler.

Où les trouver ?

La règle japonaise et le pistolet pour faire un patron se trouvent en mercerie spécialisée. Les autres outils sont disponibles en merceries classiques et magasins de tissu. Le scotch repositionnable, pour sa part, se trouve en papeterie.

2. Choisissez la méthode pour faire un patron selon votre niveau

Il existe de nombreuses solutions pour faire un patron, à adapter selon vos envies et votre expérience. Si vous débutez, mieux vaut commencer en douceur et avancer par étapes : à vouloir aller trop vite, il est facile de se décourager. Soyez patient, et osez essayer !

Méthode 1 : Adapter un patron existant

Parfaite pour les novices, la méthode consiste à personnaliser un patron de couture tout fait. Peu à peu, vous apprendrez ainsi les formes de base, quelles mesures changer et quelles mesures ne pas toucher, où agrandir et où rétrécir… Jusqu’à ajouter un col, retirer des manches, élargir une jambe ou créer des empiècements.

Pour adapter un patron simplement, commencez par modifier les mesures du patron en fonction des vôtres. Essayez de retirer des pinces ou de supprimer un empiècement, ou agrandissez la taille d’un pantalon, par exemple. Envisagez l’exercice comme un jeu, et multipliez les essais, le meilleur moyen d’apprendre !

Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Méthode 2 : Faire un patron à partir d’un modèle existant

Si vous rêvez de faire un patron à partir d’une pièce existante :

  • Commencez par une pièce simple : il est facile de reprendre le patron d’un chemin de table, beaucoup moins d’une robe en mousseline. Pour y arriver, posez la pièce en question bien à plat sur le papier à patron, ou le papier sur la pièce, selon la transparence du papier et la simplicité de la pièce. Si possible, épinglez, sans quoi, maintenez avec des poids.
  • Travaillez par morceaux : pour une chemise par exemple, d’abord le devant, puis le dos, puis le col, puis la manche, etc. À chaque fois, étalez aussi proprement que possible le morceau concerné, en essayant d’éliminer les plis. Si le morceau comporte des pinces, il vous faudra les mesurer, et ajouter cette mesure à la taille ou au tour de poitrine. En cas de manipulation délicate, marquez simplement les points-clé avec un poinçon, une roulette ou une épingle, et reliez-les ensuite à la règle ou au pistolet.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Méthode 3 : Faire un patron à partir de vos mesures

  • Pour faire un patron à partir de vos mesures, il vous faut avant tout apprendre à bien prendre vos mesures ! Celles-ci doivent être précises et prises aux bons endroits : préparez un tableau, et soyez consciencieux.
  • Reportez ensuite ces mesures sur le papier à patron et reliez-les, comme pour reproduire votre silhouette sur le papier.
  • En cas de doute quant à l’aspect d’une courbe, étudiez la forme d’un patron déjà fait ou de l’un de vos vêtements. Vous obtiendrez un patron de base à vos mesures : buste, jupe, etc.

Méthode 4 : Faire un patron à partir du mannequin

Il s’agit de la méthode la plus complexe : appelée moulage, elle consiste à appliquer une toile à patron sur un mannequin et à sculpter directement en volume. Il est utile de posséder de bonnes bases techniques… ou une bonne d’ose d’audace et de patience !

Le mannequin, quant à lui, doit être un mannequin de couture en papier mâché dans lequel les aiguilles s’enfoncent, recouvert de toile, et marqué par des bolducs aux emplacements de référence : tour de taille, de poitrine, de hanches, côtés, emmanchures, encolure, etc.

3. Respectez les règles de base pour faire un patron de couture

Faire un patron de couture pour un sac en tissu, une jupe ou une nappe est très différent. S’il est difficile de généraliser, en revanche, quelques règles de base s’appliquent à tous les patrons, et permettent d’augmenter vos chances de réussite !

Ajoutez les coutures

La valeur de couture moyenne est d’1 cm pour une piqûre machine, 0,5 cm pour une piqûre à la surjeteuse. Ajoutez-les sur le patron papier, et non directement sur le tissu au moment de couper ! Pour les ourlets, adaptez la valeur de couture à leur taille : si vous prévoyez un rentré pour un ourlet propre, comptez 1 cm pour le rentré, + la hauteur de l’ourlet.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Surveillez les angles droits

Une immense majorité d’angles, dans un patron de couture, sont des angles droits, en particulier lorsqu’il s’agit de coutures à assembler. Les angles du bas d’une jambe de pantalon, d’emmanchures ou de taille, par exemple. Pour une raison simple : si les angles ne sont pas droits, l’assemblage provoquera forcément une pointe ou un creux, plutôt qu’une ligne continue.

Vérifiez et revérifiez

Une fois le patron tracé ou à la fin de chaque étape, vérifiez les mesures et les correspondances. Pour faire un patron de jupe, par exemple :

  • Vérifiez que la ceinture devant + la ceinture dos correspondent à votre tour de taille.
  • Vérifiez les angles droits.
  • Vérifiez que les hauteurs des coutures côtés devant correspondent à celles du dos, etc.
  • Si un angle de couture n’est pas en angle droit, vérifiez que la partie associée correspond parfaitement, en décalquant les formes pour les joindre si besoin. Mieux vaut trop que pas assez !

N’oubliez pas d’inscrire les indications sur le patron

Faire un bon patron implique de faire un patron complet. Autrement dit :

  • Prenez le temps d’indiquer sur votre patron le sens du droit fil, le pli tissu, les crans, les pointes, etc.
  • Dessinez toujours le milieu dos et devant, la ligne de bassin ou de poitrine, pour avoir des repères et modifier plus tard si besoin.
  • Pensez également à noter le nom de votre patron, s’il s’agit du devant ou du dos, du haut ou du bas.
  • Enfin, précisez combien de fois il vous faudra le couper, en tissu, thermocollant, doublure ou autre. Exemples :
    • Ceinture jupe droite devant, tissu × 2, thermocollant × 2
    • Chemise sans manches dos, tissu × 1 au pli tissu
    • Tote bag 30 cm, devant et dos, tissu × 2, doublure × 2

Matériel nécessaire pour faire un patron de couture

Imprimer

Aussi dans la rubrique :

Patrons et mesures

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider