Sommaire

Entoiler un tissu consiste à le doubler avec une toile, le plus souvent collée, afin d'offrir plus de tenue, dans le cas d’un col ou de poignets de chemise, ou d’empêcher une poche ou une ceinture de se déformer… voire réparer un accroc, tout simplement, en renforçant le tissu ! Voici la méthode pas à pas pour entoiler un tissu.

Zoom sur l’entoilage d’un tissu

À l’origine, l’entoilage était effectué avec un tissu appelé triplure, une toile apprêtée et rigide. Elle était utilisée pour les cols et poignets de chemise, vestes ou manteaux.

Entoiler un tissu est aujourd’hui bien plus simple, grâce au développement dans les années soixante des intissés, ou non-tissés : plus proches de la feutrine que du tissu, ils sont constitués de fibres de tissus agglomérées, puis aplaties. Ils ne comportent donc ni chaîne, ni trame, ni droit fil, sont moins chers et plus légers.

La majorité des entoilages sont également thermocollants. Ils présentent une face brillante, enduite de colle, qui fond et adhère au tissu sous l’action de la chaleur du fer à repasser.

Vous trouverez, au besoin, des entoilages non thermocollants, assemblés par couture ou surfilage. Ils sont généralement réservés aux tailleurs et couturiers expérimentés, pour des tissus ne supportant pas la chaleur du fer à repasser, ou les cols de vestes et de manteaux « à l’ancienne ».

1. Définissez les pièces à entoiler

L’entoilage peut concerner des pièces de patron susceptibles de se déformer ou nécessitant une tenue plus rigide que le reste de l’ouvrage, notamment :

  • ceintures ;
  • poches ;
  • cols ;
  • poignets ;
  • revers de vestes.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Entoiler un tissu peut également servir à renforcer un tissu fragile ou abîmé, pour faciliter son traitement :

  • broderies ;
  • boutonnières ;
  • réparations ;
  • raccommodages.

2. Choisissez le bon entoilage

Pour choisir votre thermocollant, étudiez le tissu à entoiler et l’usage auquel il est destiné.

Étudiez le tissage

  • Les intissés thermocollants sont les plus utilisés, car moins chers et très simples à appliquer. Ils existent en différentes épaisseurs et conviennent à toutes les étoffes tissées sans caractéristique particulière, comme les cotons. Ils sont plus fragiles, moins souples et moins extensibles que les entoilages tissés, avec un tombé plus rigide.
  • Les tissés thermocollants, souples et légers, sont utilisés pour les tissus extensibles, fluides ou nécessitant un entoilage indéchirable : jersey, soie, viscose, poches ou sacs à main… Ils peuvent intégrer un renfort en droit fil, pour conserver l’élasticité du tissu tout en réduisant les risques de déformation. Ils sont parfois moins faciles à appliquer que les non tissés.
  • Il existe des thermocollants conçus spécialement pour les broderies. Certains se déchirent une fois la broderie terminée, ou se dissolvent au lavage. Ils peuvent être plus difficiles à trouver, hors boutiques spécialisées et circuits professionnels.

Regardez le poids de l’entoilage

  • L’entoilage standard affiche en général un grammage de 200 g/m², et convient à tous les usages courants.
  • Pour les usages particuliers, les différents entoilages proposés en magasin indiquent les tissus auxquels ils sont destinés : délicats, légers, lourds, extensibles, etc.
  • En cas de doute, optez pour 150 g/m² avec un tissu léger, 400 à 600 g/m² pour les manteaux et costumes.

Choisissez la largeur (laize)

Vous trouverez différentes largeurs d’entoilage au mètre, selon vos besoins, ainsi que des intissés thermocollants en bandes étroites ou en ruban : ils sont utiles pour les ceintures, par exemple.

Intéressez-vous également à son entretien

La plupart des thermocollants, en particulier les intissés, résistent mal aux lavages à température élevée. Pensez à contrôler les indications fournies en fonction de l’usage auquel vous destinez le tissu !

3. Préparez les morceaux à entoiler

Cas 1 : Renforcer une partie d’un tissu (boutonnières, broderies, accrocs…)

Pour renforcer une partie de tissu avec un entoilage :

  • Mesurez la taille de votre ouvrage (largeur de la boutonnière, hauteur de la broderie…) et découpez un morceau d’entoilage légèrement plus grand. Mieux vaut couper trop grand que trop petit, vous pourrez toujours retailler !
  • Déposez la pièce à l’endroit souhaité, face thermocollante contre l’envers du tissu.
  • Épinglez soigneusement les deux morceaux, jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus aucun pli.

Cas 2 : Doubler une pièce de patron (poches, cols, poignets…)

  • Placez votre patron sur l’entoilage, en respectant le droit fil s’il s’agit d’un entoilage tissé. Avec un intissé, peu importe le sens !
  • Si votre patron ne les inclut pas, n’oubliez pas d’ajouter les valeurs de couture. Épinglez les morceaux et découpez, comme avec un tissu classique.
  • Retirez les épingles, puis placez chaque morceau d’entoilage contre son double en tissu, face collante contre envers.
  • Épinglez soigneusement les deux morceaux, jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus aucun pli.

4. Réglez le fer à repasser

La difficulté de l’entoilage au fer à repasser consiste à trouver la bonne température ! Celle-ci est généralement indiquée avec l’entoilage, lors de l’achat. Si vous l’avez choisi en fonction de votre tissu, elle devrait donc convenir. À défaut, utilisez le réglage correspondant au tissu : coton, délicat, etc.

Et pourtant… Même ainsi, certains tissus synthétiques fondent avec une température trop élevée, tandis que les thermocollants n’adhèrent qu’à partir d’une certaine température. Une seule solution, testez ! Suivez simplement les étapes suivantes, mais sur une chute de tissu, pour vous assurer que l’entoilage colle correctement et que votre tissu ne souffre pas.

Consulter la fiche pratique Ooreka

5. Entoilez le tissu

  • Une fois le fer préchauffé, appliquez-le entre 6 et 12 secondes sur le tissu, selon les indications fournies ou la fragilité de votre tissu, puis retirez.
    • Ne faites pas glisser le fer sur un tissu délicat : vous pourriez créer des plis ou déformer la toile. Procédez par « tamponnage », en appliquant le fer avant de recommencer plus loin.
    • Sauf mention expresse sur le mode d’emploi de l’entoilage, n’utilisez jamais de vapeur, qui dilue la colle et abîme à la fois le thermocollant et le tissu !
  • Recommencez en décalant de quelques centimètres, et ainsi de suite jusqu’à avoir couvert toute la surface. N’oubliez pas de bien faire adhérer le thermocollant sur les bords, sans quoi l’entoilage risque de se décoller à la couture.
  • Laissez complètement refroidir les morceaux sur la table à repasser, sans y toucher, avant de les déplacer. Dans le doute, laissez-les reposer 30 minutes !
  • Vous avez terminé d’entoiler votre tissu, ne reste qu’à procéder à la couture ou à la broderie.

Matériel nécessaire pour entoiler un tissu

Imprimer
Ciseau de couturière

Ciseau de couturière

À partir de 15 €

Fer à repasser

Fer à repasser

À partir de 40 € environ

Tissu

Tissu

À partir de 4 €

Ces pros peuvent vous aider